Confiture de fraises à la tagada

Publié le par toobocuisine

Confiture de Fraises et fraises tagada (tsoin tsoin) :

Durée de préparation : 15 mn
Temps de cuisson : 15 mn
Temps de repos : 1h à température

Ingrédients :


ConfitureFraise

Et pour être plus précis, des fraises 800g
, du sucre 600g, des fraises tagada 200g
, un gélifiant ou prenant (genre vitpris / confisuc / Priz)
, des pots à confitures évidement !!

Mon truc en plus, rajouter un sirop, généralement j'aime bien celui de rose...

Comme la fraise tagada est dure, demande à ta maman ou ton papa de la faire ramollir dans une casserole.

Il ne faut pas la faire fondre, mais idéalement il faudrait qu’il n’y ait pas de morceaux.

Elle va venir en complément du sucre.

Avec l’aide d’un adulte, passe les fraises au mixeur, mais pas trop, là par contre l’idée c’est d’avoir des morceaux, c’est meilleur.

Met les fraises, les fraises tagada, le sucre et le gélifiant dans une casserole, que tu demandes à ta maman de porter à ébullition.

Soyez vigilants : il ne faut pas que ca brule !

Il faut remuer en souplesse pendant 15 minutes.

Profite-en pour retirer l’écume qui se fait à la surface au fur et à mesure.

Il faut stériliser les pots à confiture, pour les stériliser il faut que tu demandes à ta maman de mettre de l'eau bouillante dedans puis de la vider.

Une fois que la confiture est cuite, met-la dans les pots que tu fermes et que tu retournes pour parfaire la stérilisation, ca n’est pas grave si ca coule un peu.

Laisse les la tête en bas pendant 15 minutes.

Puis laisse refroidir pendant environ une heure pour permettre au gélifiant de prendre.

Ensuite pas la peine de les mettre au réfrigérateur pour les conserver, sauf après les avoir ouverts.

Tu peux faire toutes les variantes que tu veux, il suffit de respecter le principe : 50% de fruits, 50% de sucre, mais moi j’ai tendance à mettre moins de sucre que de fruits…

Ca a plus de goût et c’est meilleur pour la santé !

Publié dans Recettes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article